Le droit des salariés et le code vestimentaire de l’entreprise

Lorsque l’on travaille dans une entreprise, on est tenu de respecter les règles de fonctionnement de cette dernière. Il en va de même pour les codes vestimentaires de l‘entreprise. Toutefois, vous vous demandez si l’entreprise pour laquelle vous travaillez a le droit de vous interdire de porter certains vêtements et accessoires.

L’entreprise peut-elle interdire le port de certains vêtements au bureau ?

Certaines professions supposent que les employés doivent adopter un style vestimentaire précis. Toutefois, il n’est pas toujours clair si oui ou non, les employeurs peuvent interdire à ses salariés de porter certains habits comme :

  • Un short
  • Une petite jupe
  • Des tongs.

En effet, il existe des shorts ou des jupes qui peuvent parfaitement s’adapter à un code vestimentaire précis. Selon l’Article L1121-1 du Code du travail, l’employeur ne peut restreindre le port de certains vêtements et certains accessoires au travail du moment que ces tenues n’entravent pas la capacité de celui ou de celle qui les porte à bien faire leur travail. Toutefois, dans le cas où ces vêtements ne sont pas adaptés aux tâches qui leur sont confiées ou ne correspondent pas au code vestimentaire demandé par l’entreprise, les dirigeants de l’entreprise pourront l’interdire.

La tenue de travail peut-elle être cause de licenciement ?

Pour garder une image professionnelle, il est important de porter une tenue décente au travail. Et même si la loi ne mentionne rien à ce sujet, pour le respect de votre personne ainsi que de vos collaborateurs, vous devez respecter cette règle. Il est vrai que la loi ne mentionne aucune longueur minimale pour une jupe, un short ou des lois sur un décolleté, la décence est toujours de lise au travail. Ainsi dans certains cas, il est tout à fait possible de se faire licencier à cause de sa tenue de travail. En effet, les salariés en contact avec des clients devront porter des tenues décentes. Il est tout à fait possible que l’entreprise vous licencie si en rendez-vous avec un client vous portez une chemise transparente et sans soutien-gorge, et ce même après plusieurs demandes de changement de tenue. C’est une atteinte grave à l’image de l’entreprise. Il en est de même pour un charcutier qui travaille avec des vêtements sales qui provoquent des réactions auprès de la clientèle. Tout dépend donc de la profession, mais certains manquements vestimentaires peuvent entraîner un licenciement.

L’entretien des tenues de travail

Dans certains domaines, les salariés sont dans l’obligation de porter des tenues spécifiques. Ces tenues sont souvent nécessaires pour garantir la sécurité des employés. Et comme c’est l’employeur qui oblige les employés à porter telle ou telle tenue, il est de sa responsabilité de veiller au bon entretien de ces tenues pour s’assurer qu’elles restent saines pour la santé des salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *