La loi sur la concurrence déloyale protège de plus en plus le droit des consommateurs

Les lois sur la concurrence déloyale sont conçues pour protéger les consommateurs et les entreprises contre les pratiques commerciales trompeuses. Parmi les exemples courants de pratiques concurrentielles déloyales en droit commercial, on peut citer les atteintes à la marque, la diffamation commerciale et l’appropriation illicite de secrets d’affaires. En ce qui concerne les consommateurs, les lois sur la concurrence déloyale empêchent généralement les stratégies de prix déloyales, telles que le parasitisme et les déclarations fausses ou trompeuses.

Violation de marque

Une forme courante de concurrence déloyale est la violation des droits exclusifs attachés à une marque sans la permission du propriétaire de la marque. Elle peut se manifester sur plusieurs formes :

  • La violation peut avoir lieu lorsqu’une des parties, le « contrefacteur », utilise une marque qui ne peut être distinguée ou qui ressemble étrangement à une marque appartenant à une autre partie, en relation avec des produits ou des services identiques ou similaires aux produits ou services couverts par l’enregistrement.
  • L’utilisation de la marque de commerce se fait dans un cadre commercial, c’est-à-dire pour un but lucratif et commercial et en relation avec la promotion des biens ou services

Selon la loi sur la concurrence déloyale, le titulaire de la marque peut engager des poursuites civiles contre la partie contrevenante et, en vertu de la loi de 1984 sur la contrefaçon de marques, certains actes de contrefaçon peuvent même être punis en tant que crimes. Les produits de contrefaçon, tels que les sacs à main détachables, les montres et les films piratés, sont des exemples courants de violation de la marque.

Diffamation commerciale

La diffamation commerciale est une fausse communication intentionnelle, écrite ou parlée, qui porte atteinte à la réputation d’une entreprise ou d’une personne. Cette fausse communication diminue le respect, l’estime ou la confiance en laquelle l’entreprise ou la personne est confrontée, ou induire des opinions ou des sentiments dénigrants, hostiles ou désagréables à l’égard de l’entreprise ou de la personne. Bien que la diffamation commerciale soit en grande partie une affaire civile, elle peut parfois devenir criminelle. La diffamation commerciale peut également inclure des déclarations écrites, connues sous le nom de diffamation, et des déclarations orales, appelées calomnie.

Les procédures juridiques à suivre pour les déclarations calomnieuses

Des déclarations calomnieuses sur une entreprise peuvent rapidement la mettre en difficulté économique. Par conséquent, une action judiciaire rapide dans les conflits de concurrence est toujours nécessaire. Les demandes antitrust sont également déclarées irrecevables dans les 6 mois suivant leur connaissance et sans que trois semaines après la fin de l’infraction à la concurrence, elles ne le soient plus. En raison de l’impact significatif d’actes anticoncurrentiels sur la concurrence, le droit de la concurrence prévoit que des ordonnances d’interdiction peuvent être déposées devant les tribunaux compétents.

Publié dans Loi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *